Rebecca Behar – Nous traverserons le fleuve de violence – 78 mars

Nous traverserons le fleuve de violence
Migrant de forme en forme
Mécaniques errantes ou prismes flottants
Nos jambes à l’unisson du vent

Ceux qui lacrymogent, acidulent, vitriolent
Les bravaches, les ganaches, les bombes H
Les lanceurs de boulets
Les casseurs de gueules
Les poulets
Les matraqueurs du dimanche et jours de grève
Les ceusses du régime carné
Buveurs de sang pas bleu, pas vieux
Les écrevisses en délire,
Les chacals de tous poils
Les XYY
Les truands vérolés
Les machos des tortures
Nous passerons entre
Comme les étoiles du Dragon entre les deux Ourses

Le bleu les aveugle, les rend boutonneux
Le jaune leur titille la rate, les rend goutteux
Le rouge leur fait voir rouge et les voilà coincés
Nous vendrons des pinceaux magiques
Pour vengeance hystérique
Nous pincerons des guitares enchantées
Et ils auront le cul botté

Salut au bouquet d’images
Notre soleil tourneboulé
Nous avons des yeux pleins les poches
Même qu’on leur en donnera
Quand ils seront sages
Quand ils seront morts

Please follow and like us: